Mise en production de HAL v3.0 : la migration de vos données

Suite à la migration des données pour le passage à HAL v3.0, vous allez peut-être constater quelques incohérences ou des choses inhabituelles. Certaines sont dues aux règles de migration adoptées dues notamment à l’évolution de la structure de la base de données.

 Les abonnements (alertes) : vous les retrouvez dans Mon espace/Mes recherches.

Les adresses url créées à partir de la fonction « Créer sa page web » de l’ancienne version sont toujours valides.

Les fils RSS générés dans l’ancienne version sont toujours valides, sauf si vous aviez choisi un autre format que celui proposé par défaut (vous ne retrouverez pas exactement les données telles que vous les aviez choisies).

Structures de recherche : l’information « équipe de recherche » saisie dans le formulaire auteur dans l’ancienne version a été intégrée dans le référentiel des structures de recherche de type « équipe de recherche ».

 Le référentiel des structures de recherche définit 4 types de structures qui permettent de gérer des affiliations entre elles. Un type correspond à une entité administrative spécifique à une institution (UMR par ex) ou une section d’une entité administrative.

  •  Institution : niveau le plus élevé (ex : CNRS, Université Louis Pasteur – Strasbourg, Ecole Normale Supérieure), une entreprise, une association.
  • Laboratoire : niveau qui correspond à UMR, Equipe d’accueil, INSERM-U
  • Département
  • Equipe de recherche : niveau le plus fin.

 Le référentiel gère de plus les liens entre ces structures : les types de structure « équipe de recherche », « département » et  « laboratoire » doivent être affiliés à au moins une entrée de type « institution ».

 Les règles de migration pour cette donnée :

  • si l’auteur n’était rattaché à aucun laboratoire, l’information n’a pu être reprise,
  • si l’auteur était rattaché à un laboratoire, l’équipe de recherche est liée dans le référentiel à ce laboratoire,
  • si l’auteur était rattaché à plusieurs laboratoires, l’équipe de recherche est liée dans le référentiel à ces mêmes laboratoires. Vous pouvez signaler les corrections à faire à hal.support@ccsd.cnrs.fr ou au gestionnaire du portail.

(cette règle ne s’applique pas à INRIA).

migration_equipe_recherche

Projets ANR, projets européens

Vous êtes nombreux à avoir saisi plus d’un projet dans les métadonnées projet ANR ou européen. Dans l’ancienne version, un seul champ était prévu pour chaque type de projet alors que dans HAL v3.0, le champ est duplicable.

Si vous avez saisi plusieurs projets dans le même champ, l’information est reprise telle quelle. Il n’a pas été possible de séparer les différentes données.

Vous pouvez signaler les corrections à faire à hal.support@ccsd.cnrs.fr. Pour que les projets soient validés dans le référentiel, merci de nous fournir les informations complètes.

Collections : les requêtes correspondant aux critères des collections peuvent aboutir à des résultats plus larges que dans la précédente version. Si c’est le cas pour votre collection, les dépôts n’ont pas été tamponnés automatiquement mais sont listés dans les documents à tamponner. Ils nécessitent donc une vérification et une action de votre part.

Design et configuration des collections et portails : nous mettons tout en œuvre pour récupérer les styles et les configurations mais, patience, patience, il nous faut un peu de temps. C’est l’occasion pour vous aussi de relooker le site web de votre collection ou portail pour prendre en main toutes les nouvelles fonctionnalités mises à votre disposition. Une feuille de style a été appliquée à toutes les collections. Les anciennes feuilles de styles restent accessibles mais elles devront être adaptées pour fonctionner dans la nouvelle version.

Les nouveautés de HAL v3.0 de A à Z

… ou presque.

Bibliothèque : Lors d’une recherche dans HAL, tout utilisateur connecté peut conserver le résultat d’une requête dans sa bibliothèque. Le contenu de la bibliothèque est géré dans Mon espace/Ma bibliothèque. La bibliothèque peut être composée d’étagères : dossiers pour classer les publications.

Blog : L’url d’un blog peut-être associé à l’idHAL et affiché dans le CV.

Carte : Les cartes sont ajoutées aux types de documents pouvant faire l’objet d’un dépôt.

Champs multilingues : Lors du dépôt, les titres, sous-titres, résumés et mots-clés peuvent être saisis en plusieurs langues.

Champs multivalués : Lors du dépôt, certaines métadonnées peuvent contenir plusieurs valeurs. C’est le cas des mots-clés, des projets ANR et  projets européens.

Critères de collection : Une collection peut être définie à partir de plusieurs critères très spécifiques. Les critères de sélection des articles proposés sont élaborés à partir d’une requête de recherche dans HAL.

CV : Chaque auteur de publications déposées dans HAL, à condition qu’il se crée un compte, peut composer son CV. Il est formé de 3 parties :
– un titre et du texte,
– la liste des publications déposées dans HAL,
– des métadonnées extraites des publications déposés dans HAL (disciplines, mots-clés, années de publication, co-auteurs, revues), extraite du compte (photo), de l’IdHAL (identifiants externes), des widgets extérieurs (twitter, facebook,…). Le CV est doté d’une url de format http://cv.archives-ouvertes.fr/idHAL

Données de la recherche : Les types de documents carte, son, image et video peuvent faire l’objet d’un dépôt. Il est possible de les lier à une publication déposée dans HAL.

Enregistrer sa recherche : Lors d’une recherche dans HAL, tout utilisateur connecté peut conserver sa requête pour être réutilisée directement. Les requêtes ainsi conservées sont gérées dans Mon espace/Mes recherches. Les alertes mail sont créées à partir de celles-ci.

Espace FTP : Chaque compte utilisateur dispose d’un espace de stockage provisoire sur le serveur FTP du CCSD. Cet espace permet de stocker des fichiers, quel que soit leur format, pendant une durée n’excédant pas un mois. Les fichiers présents sur l’espace FTP seront automatiquement proposés lors du dépôt. Pour visualiser les fichiers, il faut aller dans Mon espace / Mes documents sur l’espace FTP.

Etagère : L’étagère est la fonctionnalité qui permet de classer les dépôts conservés dans la bibliothèque.

Filtre : Lors d’une recherche dans HAL, l’utilisateur peut affiner sa requête à l’aide de filtres sur certaines métadonnées comme les types de document, les auteurs, les domaines, les structures de recherche, la langue, les mots-clés, le type de dépôt ou l’année.

Identifiants auteur : Lors de la création de l’idHAL, l’auteur peut ajouter ses autres identifiants auteur tels que celui d’ArXiv, ses  ResearcherID, ORCID et idRef. Il peut aussi ajouter ses identifiants sur les réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Google+ et LinkedIn. S’il tient un blog, il peut ajouter l’url de son blog.
Ces identifiants peuvent être affichés dans le CV.

IdHAL : L’IdHAL est un identifiant unique géré dans HAL relié à une personne physique. Il permet à un utilisateur authentifié, connu comme auteur dans HAL, de regrouper les différentes formes sous lesquelles son nom a pu être saisi (ex : Marie Dupont, M. Dupont, Marie Dupont-Martin, etc) et d’en choisir une par défaut.

Image : Les photographies, illustrations, dessins, gravures, plans et images de synthèse sont intégrés aux types de documents pouvant faire l’objet d’un dépôt.

Licence Creative Commons : Une licence Creative Commons peut être apposée sur un fichier déposé dans HAL. Le choix de la licence se fait lors du dépôt, à l’étape du transfert de fichier.

Lier des dépôts : Il est possible de lier entre eux plusieurs dépôts : un article avec une illustration ou un enregistrement sonore par ex. Cette fonctionnalité est proposée à la dernière étape du dépôt ou dans l’espace Mes dépôts.

Métriques : A l’affichage d’un dépôt, les données statistiques de consultation et de téléchargement dans HAL s’affichent dans un bloc « Métriques »(prévu fin 2014). Si vous êtes le propriétaire du dépôt vous avez accès en plus à une vue temporelle et géographique. Les données Altmetrics  sont également proposées sur les identifiants DOI, arXiv, PubMed et ADS du dépôt (si elles existent).

Moteur de recherche Solr : Solr est une plateforme logicielle de recherche s’appuyant sur le moteur de recherche Lucene, créé par la Fondation Apache et distribuée et conçue sous licence libre.
Pour HAL, l’outil Solr indexe les données saisies dans l’archive, il permet de rendre l’accès aux données plus rapide que par l’intermédiaire d’un accès direct à une base de données classique. Il permet l’accès aux données via les modules de recherche et consultation ou les API.

Nuage de mots-clés : A l’affichage du CV, les mots-clés associés aux publications s’affichent sous forme de nuage.

Page de garde : Une page de garde est ajoutée à tous les fichiers principaux des dépôts. Elle reprend les données de citation du dépôt ainsi que son éventuelle licence de partage.

Partage de propriété : Un dépôt peut être partagé par plusieurs utilisateurs (co-auteurs par ex.). Un dépôt partagé est présent dans l’espace de chacun des utilisateurs propriétaires permettant notamment la consultation des statistiques, l’ajout de nouvelle version sans la saisie du mot de passe du dépôt (envoyé au contributeur uniquement). Cette gestion des dépôts devrait éviter la saisie de doublons.

Partage sur les réseaux sociaux : A l’affichage d’une notice, la fonctionnalité de partage sur les réseaux sociaux est proposée.

Poster : Les posters sont ajoutés aux types de documents pouvant faire l’objet d’un dépôt.

Présentation : Les fichiers correspondant à une présentation sous forme de diapositives sont acceptés (présentation powerpoint par ex.). A l’étape du transfert de fichier, il faut leur adjoindre le format « données supplémentaires » et préciser « Présentation » en type d’annexe.

Récupération automatique des métadonnées du document : Deux nouvelles fonctionnalités permettent de faciliter le dépôt :
– la récupération automatique des métadonnées présentes sur la première page d’un fichier pdf telles que titre, résumé, titre de la revue, auteurs, etc.
– la récupération automatique des métadonnées associées à un DOI : en saisissant le DOI d’une publication, le formulaire peut être rempli.

Son : Les enregistrements sonores sont ajoutés aux types de documents pouvant faire l’objet d’un dépôt.

SWORD : Le protocole SWORD définit un ensemble de services Web basé sur Atom Publishing Protocol (APP). L’API de dépôt SWORD permet l’import automatique de documents dans HAL.

Vidéo : Les enregistrement vidéos sont ajoutés aux types de documents pouvant faire l’objet d’un dépôt.

WordPress : Un plugin permet d’afficher de façon dynamique les publications dans une page WordPress.
Ce plugin permet la création d’une page ou d’un widget dans votre site WordPress dans lequel est affichée une liste de dépôts présents dans l’archive ouverte HAL.  Leur sélection s’effectue à partir de différents critères : d’un auteur, d’une structure de recherche, d’un projet ANR ou européen, d’une collection.

HAL v3.0 : l’agenda

La version 3.0 de HAL sera mise en production le mardi 14 octobre.

Des fonctionnalités suspendues

Mise à jour : la fonctionnalité de dépôt est suspendue dès lundi 13 octobre 14h.

Ce jour-là, entre 8 et 10 h, seul l’accès à la fonction recherche sera disponible. Donc, attention, vous ne pourrez pas faire de dépôt. Le service sera à nouveau disponible, avec la nouvelle interface, dès 10 h.

De plus, dès le vendredi 10 octobre à partir de 16h et jusqu’à la mise en production, les fonctionnalités de création/modification de comptes et tamponnage pour les collections seront interrompues.

Nous attirons l’attention des administrateurs de portails ainsi que des gestionnaires de collection qu’à partir du mercredi 1er octobre, nous commençons la migration des portails et des collections. Les fonctions création/modification de collection, gestion des pages web et gestion des news seront désactivées. Les collections continuent cependant d’être alimentées par le tamponnage.

Des rendez-vous 

Nous profiterons de la Semaine internationale du libre accès (Open access Week) pour présenter les nouvelles fonctionnalités de HAL :

  • à Lyon : le 17 octobre (organisé par les universités Lyon 1 et Lyon 2, l’ENS et la MOM).
  • à Paris : le 21 octobre à la Faculté de Médecine Cochin (de 10h à 13h).
  • à Grenoble : le 24 octobre à la Maison Jean Kuntzmann, campus de Grenoble.

 

Formation administrateur de portail

Nous organisons une formation «Administration de portail » dans nos locaux à Villeurbanne. Cette formation abordera la gestion du site web du portail, la création et la gestion de collections, l’utilisation des référentiels. Elle est ouverte aux administrateurs de portail ainsi qu’aux gestionnaires de collection.

La formation est gratuite mais l’inscription est obligatoire.

La formation du 6 novembre 2014 est complète.

2ème formation organisée le 9 décembre 2014 : les inscriptions sont ouvertes.

Pour s’inscrire : envoyer un mail à formation@ccsd.cnrs.fr avec les informations suivantes

  • nom-prénom :
  • adresse mail  :
  • nom du portail HAL :
  • si vous êtes gestionnaire de collections, indiquez lesquelles :

A noter que cette formation se déroule en amphi, il n’est pas prévu de TD.

D’autres formations sont en cours d’organisation avec les URFIST.

Quelques nouvelles de HAL v3

Tous les dépôts actuellement dans la base de production ont été intégrés dans la base test de HAL v3 disponible à l’adresse http://halv3-preprod.archives-ouvertes.fr.Le problème est ainsi résolu pour tous ceux qui ne retrouvaient pas tous leurs dépôts ou tout simplement leur compte en faisant des tests.

HALv3-testHAL v3-preprod  est à l’image de la base actuellement en production en juin 2014, y compris les données des référentiels (auteurs, structures de recherche, projets, etc.). Nous vous encourageons à vous familiariser avec les nouveautés des modules de dépôt, de recherche et de gestion des collections et portails (pour une synthèse des nouveautés, voir le billet précédent).  Testez tant que vous voulez : toutes les modifications que vous effectuerez ne seront pas conservées lors de la mise en production définitive.

Les établissements qui utilisent le Web Service SOAP et ne peuvent développer l’import SWORD d’ici la mise en production cet automne pourront continuer d’utiliser ce service jusqu’à juin 2015 sans autre modification que l’url du WSDL. Ils pourront utiliser les référentiels de HAL v3 mais ne disposeront pas des nouvelles métadonnées disponibles dans la future version (notamment les champs multivalués de la notice d’un dépôt). Pour les autres, le dépôt via le protocole SWORD est pleinement opérationnel, pensez à vos tests.

Si vous le souhaitez, vous pouvez continuer à  nous faire part de vos commentaires et ils sont toujours les bienvenus  à remarques-halv3@ccsd.cnrs.fr.

Bon été à tous et rendez-vous au congrès de l’IFLA en août (poster Episciences.org).

 

Les nouveautés de HAL v3

Organisées par les URFIST, 3 séances de formation autour des nouveautés de HAL v3 ont récemment eu lieu à Rennes, Lyon et Toulouse.
Voici la présentation élaborée par Bénédicte Kuntziger, responsable des formations au CCSD.
Plan de la présentation :

  • Authentification CAS centralisée.
  • Mon espace :
    • Mes dépôts, Mes partages de propriété , Mon profil, Mon idHAL (menu de gestion de son idHAL via le CV), Mon CV / mes publications.
  • Dépôt :
    • Nouveautés, Types de données, Dépôt du fichier, Licences dans HAL et CC, Métadonnées, Auteur, Affiliation.
  • Moteur de recherche SOLR et API recherche (interrogation base et référentiels).
  • Consultation
  • Recherche :
    • Enregistrement de ma recherche et abonnement, Exports et constitution d’une bibliothèque, Visualisation du dépôt : données et fonctionnalités offertes.
  • Les collections :
    • Gestionnaire de collection : tamponnage et paramétrage(site Web), (Administrateur : création des collections).
  • Privilèges :
    • Collections, Statistiques (statistiques sur les dépôts), Sites Web, Administrer (Utilisateurs).

A noter que tous les écrans ne sont pas finalisés.

[slideshare id=36372992&doc=halv3presentationjuin2014-140627045043-phpapp02]

Télécharger la présentation en format pdf : HALv3 presentation(juin 2014)

 

La première réunion du Comité Scientifique et Technique

Le Comité Scientifique et Technique (CST) s’est réuni pour la première fois le 10 avril dernier. Cette première réunion a surtout été une prise de contact de ses membres et a donné l’occasion à la direction du CCSD d’exprimer ses attentes.

Composé pour au moins un tiers de chercheurs et enseignants-chercheurs, le rôle du CST est de conseiller, fixer et planifier les évolutions de HAL et des plates-formes du CCSD. Il contribue à établir les cahiers des charges et suit les évolutions des protocoles internationaux en matière d’archives ouvertes.

Les discussions et échanges qui ont traversé la journée ont permis de déterminer les points forts suivants :

Garantir le développement de la plateforme HAL. Il s’agit de finaliser les phases de test et de lancement de la nouvelle version à l’automne, d’où la nécessité de renforcer l’équipe actuelle du CCSD par des emplois stabilisés qui permettraient de garder les compétences développées par les personnes embauchées pour des contrats à durée déterminée.

Des interventions ont, à ce propos, attiré l’attention sur la fragilité des plateformes qui dépendent des métiers de l’informatique et de l’IST et souligné l’erreur profonde, sur un plan stratégique, de ne pas pouvoir garder et pérenniser le personnel qui en a la charge.

L’urgence de trouver des solutions durables pour renforcer l’équipe du CCSD en vue de la rentrée 2015 a été clairement réaffirmée. Proposition a été faite d’un courrier émanant du CNRS à destination du MESR, faisant état d’une demande de moyens humains supplémentaires.

Préciser une stratégie de communication sur une offre globale de services (HAL, Episciences.org, SciencesConf.org) qui touche à la fois les institutions et le chercheur individuel. Cela participerait à la fois de la mise en visibilité des services et des retours de ces derniers en termes d’alimentation sur les plateformes, prise en compte de l’open process.

Pour HAL, associer la qualité des documents diffusés (sélection/modération), élargir la typologie tout en respectant les principes de l’open access en matière d’archives ouvertes et d’archives institutionnelles. Christine Berthaud, directrice du CCSD, a insisté sur l’importance de la question qui est au cœur même de la qualité d’une Archive ouverte au service de la recherche.

Les échanges ont également fait ressortir que la diffusion se dissocie de la certification, mais que cette dernière garde toute son importance. Dans ce domaine, les communautés de chercheurs jouent un rôle central dans l’appui pour l’évaluation et la sélection des contenus. La prise en compte des nouvelles modalités d’évaluation a été envisagée comme une question scientifique primordiale à débattre et à préciser lors des chantiers.

A l’issue de la réunion, et à partir des échanges qui ont pu se tenir, les chantiers identifiés sont les suivants, classés par priorité :

  • Chantier 1 : Modération scientifique

Ce chantier abordera pour HAL la question de contrôle de dépôts et leur modération ; il se penchera sur la question de la typologie des documents que HAL pourra être à même d’accepter. Il répondra à la question de savoir à quel élargissement cette typologie peut s’étendre et définira ainsi le périmètre de l’archive ouverte.

  •  Chantier 2 : Articulation HAL et portails institutionnels

Ce chantier abordera la question des embargos à prendre en compte selon que la demande concerne des dépôts dans HAL ou dans les portails institutionnels développés dans HAL. Ce sera l’occasion d’aborder le cas des embargos indéfinis et donc des documents qui ne pourraient jamais être mis en ligne. Ce type de documents est déjà géré dans certains portails, comme HAL-Inserm. Le chantier abordera également la question des données de la recherche déjà présentes dans l’archive et qui peuvent être amenées à se développer.

  • Chantier 3 : Ergonomie

Chantier important mais moins prioritaire que les deux précédents, il fera l’objet d’une discussion lors des prochains CST.


Les membres du CST

  • Raymond Bérard ( CNRS – INIST)
  • Christine Berthaud (CNRS – CCSD)
  • Claire Blin (UPMC)
  • Marc Bonnet (ENSTA – Mathématiques appliquées et sciences de l’ingénieur)
  • Chérifa Boukacem-Zeghmouri (Lyon 1, Elico, URFIST de Lyon)
  • Marin Dacos (Open Edition)
  • Thierry Dauxois (Laboratoire de physique, ENS de Lyon)
  • Frank Debouck (Ecole Centrale de Lyon)
  • Renaud Fabre (CNRS – DIST)
  • Martine Garnier Rizet (ANR – Contenus numériques et actions)
  • Odile Hoffmann (IRD)
  • Odile Hologne (INRA)
  • Jean – Yves Lemeur (CERN)
  • Marie Anne Leriche (CEA)
  • Marie Pascale Lizée (MESR)
  • Sandrine Malotaux (INP-Toulouse)
  • Michel Marian (MESR)
  • Jacques Millet (INRIA)
  • Didier Pelaprat (INSERM)
  • Laurent Romary (INRIA)
  • François Joseph Ruggiu (CNRS – INSHS)

Le CCSD devient unité mixte de service

Depuis sa création en 2000, le CCSD est une unité propre de service, ce qui signifie qu’il relève uniquement du CNRS.

Impression

La convention de partenariat en faveur des archives ouvertes signée en avril 2013 prévoit que le CCSD devienne une unité mixte de service afin qu’il y ait une meilleure représentation de tous les établissements qui utilisent ses services.

Voilà chose faite : depuis cette année, l’UMS 3368 est officiellement créée avec pour tutelles le CNRS, INRIA qui représente les EPST et l’Université de Lyon au titre des universités françaises.

Le comité scientifique et technique, que prévoit aussi le texte de la convention, a été constitué. Il permet « d’associer l’ensemble des partenaires signataires ». Il s’est réuni pour la première fois le 10 avril dernier.

HAL v3 : à vous de tester !

Dès lundi 31 mars, nous vous proposons l’accès à HAL v3 en version de test à l’adresse http://halv3-preprod.archives-ouvertes.fr.

HALv3-testToutes les fonctionnalités ne sont pas encore disponibles mais vous pourrez y tester le dépôt, la recherche, les alertes, la gestion de votre bibliothèque et  la création d’un CV. C’est une version « bac à sable » sur une base test : n’hésitez pas à créer, déposer tout ce que vous voulez. Ce ne sera jamais visible dans la base de production actuelle.

Tous les comptes existants sur HAL ont été migrés sur cette base test, vous n’aurez donc pas besoin de vous créer à nouveau un compte.

Par contre, pour des raisons pratiques, toute la base actuelle de production n’a pas été transférée.  Il est donc possible que vos dépôts ne fassent pas partie des lots transférés. Si c’est le cas, ne vous étonnez pas si vous ne les retrouvez pas  dans votre espace.

Les gestionnaires de portail qui souhaiteraient tester les fonctionnalités spécifiques doivent en faire la demande au support (hal.support@ccsd.cnrs.fr).

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous faire part de vos commentaires et ils sont les bienvenus  à remarques-halv3@ccsd.cnrs.fr.

HALv3 : forme auteur, idHAL et CV

Aujourd’hui : On recense plus de 850 000 auteurs sur HAL mais une bonne proportion sont des doublons, hors homonymies. La saisie des auteurs n’est pas contrôlée et un auteur peut apparaître sous plusieurs formes : prénom en entier ou non, ordre prénom-nom inversé, changement d’affiliation, de mail, mariage. Comment s’assurer dès lors, après une requête sur un  nom d’auteur, que l’on obtient bien toutes ses publications déposées ?

Ce qui change : la v3 offre la possibilité d’associer toutes les formes sous lesquelles peut apparaître un auteur au gré des saisies. Cette association porte un identifiant unique, l’idHAL. Les formes auteurs ne sont pas fusionnées.

CaptureCette association de formes auteur peut être enrichie par la création d’un CV. C’est une nouveauté de la v3 : le formulaire du  CV comporte un champ libre vous permettant d’ajouter les éléments classiques d’un CV, différents champs pour d’autres identifiants (ArxivID, ResearcherID, ORCID, idRef), les comptes sur les réseaux sociaux (twitter, facebook), l’adresse d’un blog.

Doté d’une url propre(sous la forme http://cv.archives-ouvertes.fr/idHAL), le CV affichera au minimum vos publications et ce qui est saisi dans le champ libre. En fonction de vos choix, tout usager pourra visualiser les mots clés de vos publications, vos co-auteurs, votre photo, etc.

Passage à la v3 : La création de l’idHAL ne peut se faire sans intervention humaine : une fonctionnalité spécifique est proposée. Après une requête sur un nom, le système propose toutes les formes qu’il connait : à vous de sélectionner et associer celles qui vous correspondent. Par contre, comme le mode de saisie d’un auteur lors d’un dépôt ne change pas, vous n’êtes pas à l’abri d’une erreur éventuelle d’un de vos co-auteurs par ex. Pensez dès lors à vérifier de temps en temps si votre idHAL comprend bien toutes les formes.

Votre nom a été saisi de façon unique, tout va bien mais si vous souhaitez utiliser la fonctionnalité CV, vous devez créer un idHAL.

La création d’un CV avec son url propre peut avantageusement remplacer l’url obtenue par la fonction actuelle « créer sa page web ».

Lorsqu’il fera une requête sur un nom d’auteur, tout utilisateur de HAL aura accès à cet idHAL et pourra visualiser le CV du chercheur s’il l’a créé.

Vous pourrez tester cette fonctionnalité dès lundi 31 mars.

Comptes et profils : ce qui change avec HAL v3

Pour la gestion des comptes, la nouvelle version de HAL utilise un service central d’authentification (CAS), qui est un système d’identification unique. En s’authentifiant sur ce service du CCSD, on pourra être authentifié sur tous les sites qui utilisent le même serveur CAS. Il évite de se ré-authentifier à chaque fois qu’on accède à une application.

Le CCSD gère son propre serveur CAS. Une évolution envisagée est l’intégration du service de Fédération d’Identités Éducation Recherche.
HAL et Episciences.org utilisent ce service, et dans un second temps, Sciencesconf.org et l’interface pour le support l’utiliseront aussi.

Le compte

Le compte comporte un login, un mot de passe, vos nom et prénom et votre adresse mail.

Le profil

Le profil dans HAL comprend des informations supplémentaires que vous connaissez déjà : votre laboratoire d’appartenance, la langue par défaut de l’interface, si vous êtes auteur par défaut. En option, une url personnelle, une photo.

2 nouveautés à relever :

  • la possibilité de choisir plusieurs disciplines : elles apparaitront par défaut lors de la saisie de chaque dépôt mais vous pourrez en modifier l’ordre, en supprimer ou en ajouter pour qualifier au mieux votre document. La première choisie, dans votre profil comme dans un dépôt, est considérée comme la discipline principale et c’est elle qui est utilisée pour le calcul des statistiques.
  • le nom d’affichage : c’est le nom qui s’affiche lorsque vous vous connectez et qui sera repris dans les mails. Par défaut ce sont vos prénom et nom donc vous n’aurez pas à remplir ce champ. Cet ordre peut cependant ne pas vous convenir : choisir la façon dont cette information apparaît permettra de respecter les usages de certains pays (noms chinois notamment) et résoudra les problèmes d’affichage des noms à particule. Ce champ est conforme aux bonnes pratiques édictées par le W3C sur les noms de famille. Il peut être utilisé aussi pour afficher une fonction que vous avez dans HAL : référent labo par ex.

Si vous utilisez ce champ pour caractériser une fonction dans HAL, vous pourrez en choisir une autre dans Episciences.org. La langue par défaut de l’interface pourra être modifiée sur chacune des plates-formes.

Passage à la v3 :

Si vous avez déjà un compte dans HAL : vous n’avez rien à faire, les comptes sont automatiquement migrés sur le service central d’authentification. Libre à vous de modifier votre profil dans HAL si vous voulez ajouter des disciplines.