Les mémoires de DUMAS

Parlons un peu de littérature étudiante et plus particulièrement de DUMAS, base d’archives ouvertes développée par le CCSD destinée à l’archivage et à la diffusion de mémoires après soutenance, dans toutes les disciplines.

À la différence de l’archive MemSIC pour les mémoires en sciences de l’information et de la communication, le principe adopté pour DUMAS n’est pas celui de l’auto-archivage : le dépôt des mémoires se fait en effet sous la responsabilité des professionnels de la documentation (dans les UFR, les bibliothèques universitaires, les laboratoires de recherche, etc.) ou d’enseignants chercheurs désireux de valoriser les travaux de leurs étudiants.

Mis en production en 2008, DUMAS doit son existence à l’UFR Sciences Humaines de l’université Grenoble 2  en quête d’une solution pour stocker et diffuser les travaux de ses étudiants. Il est apparu évident qu’une solution menée en partenariat avec le CCSD se devait d’être proposée à la communauté nationale. Depuis, le portail géré par le porteur de projet à l’UFR, monte doucement en puissance.

DUMAS_cumul_dépots

Les statistiques de dépôts par disciplines montrent que les SHS et les sciences du vivant sont les plus gros utilisateurs :

DUMAS_repartition_disciplines

L’archive trouve des échos favorables tant auprès des étudiants que des enseignants. En tant que ressource documentaire, les étudiants apprécient qu’une même base propose des mémoires quelle que soit l’université d’appartenance, favorisant ainsi les recherches thématiques. Il est arrivé que certains aient été contactés après la mise en ligne de leur mémoire, amorçant des échanges qui se sont révélés bénéfiques pour la poursuite de leurs recherches en M2 ou en thèse. Cependant, tout comme dans HAL, il est possible de mettre un embargo sur le texte intégral d’un dépôt pour protéger un travail de recherche qui se poursuit. La gestionnaire du  portail souligne une prise de conscience par les étudiants de la portée de leur travail, qui donne tout son sens à la dimension de valorisation de l’archive.

Certaines institutions utilisent DUMAS comme projet structuré de diffusion. Ainsi, au sein de l’UFR Sciences Humaines de Grenoble, un circuit du mémoire a été mis en place, les bibliothécaires accompagnant les étudiants sur les questions formelles, par exemple, ou pour la diffusion.

Les enseignants de leur côté ont pu constater une hausse de la qualité des mémoires : ils relèvent, d’une manière générale, que les étudiants sont plus rigoureux. Ils sont par ailleurs très satisfaits de la visibilité de leur travail d’encadrement de recherche. Parallèlement, les établissements d’enseignement constatent que DUMAS donne aussi une visibilité supplémentaire à leurs formations.

DUMAS contribue ainsi à valoriser les activités pédagogiques et de préparation à la recherche des établissements d’enseignement supérieur.

Bookmark and Share