Si on parlait d’Episciences.org

Depuis 2012, le CCSD, associé dès l’origine à l’Institut Fourier puis à Inria, développe et administre Episciences.org, plateforme d’hébergement de revues scientifiques en libre accès avec gestion intégrée du processus d’examen par les pairs.

logo-episcience-tampon

L’originalité du modèle est que les revues (ou épi-revues) se construisent au-dessus des archives ouvertes : les manuscrits sont déposés dans une archive comme HAL puis soumis à une revue hébergée dans Episciences.org. La version soumise est librement accessible et, si le texte est accepté par le comité éditorial, la version validée sera ajoutée avec le label de la revue. L’article est consultable aussi bien depuis le site de la revue que dans l’archive.

Cinq revues sont déjà disponibles sur Episciences.org

  • DMTCS Discrete Mathematics & Theoretical Computer Science : cette revue existe depuis 1997 et est en libre accès depuis 1998. Les anciens numéros ont été importés dans HAL pour être indexés et visibles dans le site Episciences de la revue. Deux numéros ont d’ores et déjà été produits nativement sur la plate-forme : un numéro régulier et un numéro spécial lié à la conférence Permutation Patterns 2015.
  • Hardy-Ramanujan Journal : créée en 1978, cette revue publie des articles en mathématiques fondamentales et plus précisément en théorie des nombres.
  • JIPS Journal d’Interaction Homme Machine : créée en 2008 par l’Association Francophone d’Interaction Homme-Machine, l’objectif de cette revue est de contribuer au rayonnement de la recherche dans le domaine de l’interaction homme-machine en rendant visibles ses réalisations. Un volume régulier et trois numéros spéciaux ont été publiés.

Pour ces 2 revues aussi, une reprise de l’antériorité a été faite.

Des nouveaux titres :

  • JDMDH Journal of Data Mining and Digital Humanities : créée avec Episciences en  2014, la revue se situe à l’intersection de la fouille des données et des humanités. Un numéro spécial est actuellement en cours : Special Issue on Computer-Aided Processing of Intertextuality in Ancient Languages.
  • Journal of Interdisciplinary Methodologies and Issues in Science : créée en décembre 2015, elle a pour objectifs de croiser les regards scientifiques entre les sciences de l’homme et de la société et les sciences exactes et expérimentales. Elle traite de thèmes transversaux, thématiques ou méthodologiques, sous forme de numéros spéciaux transdisciplinaires.

Les développements récents 

Episciences.org est une plateforme modulable qui offre à chaque revue la possibilité de décider de ses propres règles de gestion concernant aussi bien les auteurs des articles, les rédacteurs que les relecteurs. Les développements récents se sont attachés à répondre aux cahiers des charges des revues pour apporter plus de souplesse au processus de relecture. Les fonctionnalités sont intégrées dans l’offre de façon à être disponibles à tous.

Les derniers développements ont notamment porté sur :

  • les volumes spéciaux : ils contiennent des collections d’articles sur des sujets spécifiques et sont souvent publiés à la suite d’une conférence scientifique. Ces articles sont réunis par un ou plusieurs rédacteurs extérieurs à la revue, responsables de la sélection des contributions au numéro spécial. Ces types de volumes sont paramétrables avec des éditeurs et relecteurs différents de ceux de la revue,  des rédacteurs invités ;
  • la grille de relecture : l’éditeur peut choisir la visibilité de chaque critère (comité éditorial, auteur, public) et décider ou non de publier le résultat des évaluations des articles sur leur page publique ;
  • les rapports de relecture sont pérennisés dans un fichier au format TEI,  ce qui offre la possibilité de les publier.

Ces deux derniers développements ouvrent la voie à l’open peer review.

A noter que vous pouvez consulter sur ce site les release notes.